Contact
Share
Discover our news & publications
CHECK-LIST AVANT L’ENTREE EN VIGUEUR DU RGPD
Posted on 21 February 2018 in News > IP, IT & Media

A moins de 4 mois avant la date butoir du 25 mai 2018 sonnant l’entrée en vigueur du nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (Règlement 2016/679, dit « RGPD »), la question se pose de l’état de conformité de votre entreprise en matière de traitement de données personnelles.

Vous procédez à un traitement de données personnelles dès lors que vous :

  • Collectez, enregistrez, structurez, conservez, adaptez, modifiez ou utilisez, ou encore,
  • Effacez ou détruisez

des données personnelles.

Les données personnelles consistent en « toute information se rapportant à une personne physique identifiée ou identifiable, directement ou indirectement ».

Où en êtes-vous avec le GDPR ? 

Téléchargez notre check list des questions à se poser pour évaluer le niveau de votre conformité aux nouvelles exigences du RGPD.

VOTRE MISE EN CONFORMITE 

Nous vous proposons ci-après une check list des questions à se poser pour évaluer le niveau de votre conformité aux nouvelles exigences du RGPD :

Etape 1: Elaboration d'un plan d'action

  • Un plan d’action et de mise en conformité au RGPD a-t-il été élaboré ?
  • Mon entreprise est-elle soumise à la nomination d’un délégué à la protection des données personnelles (DPO) ?
    • Dans l’affirmative, un DPO a-t-il été nommé ?
  • Quelles sont les entités / départements concernés par le plan de mise en conformité (état des lieux des activités / procédures de l’entreprise traitant des données personnelles) ?

Etape 2 : Audit des traitements existants

  • Les finalités des traitements, les sujets des traitements et les catégories de données personnelles traitées ont-ils été identifiés ?
  • Mon entreprise peut-elle justifier de la base légale de chacun des traitements de données personnelles engagés ?
  • Des durées de conservation des données personnelles sont-elles définies (et communiquées aux personnes concernées) ?
  • L’ensemble des données personnelles collectées est-il nécessaire à la poursuite de la finalité du traitement (proportionnalité) ? 

Etape 3: Identification des traitements à risque et catégories particulières de données

  • Mon entreprise effectue-t-elle des traitements pouvant potentiellement impacter la vie privée des personnes concernées ? :
    • Des critères de décision pour déterminer la nécessité d’une étude d’impact sur la vie privée ont-ils été définis ?
    • Une méthode d’étude d’impact sur la vie privée (DPIA) a-t-elle été définie ?
  • Mon entreprise effectue-t-elle des traitements impliquant le croisement entre plusieurs catégories de données ou la réutilisation de données collectées lors d’un autre traitement ?
  • Mon entreprise effectue-t-elle des traitements entrant dans le cadre du profilage ?
  • Les données traitées font-elles l’objet de transferts en dehors de l’Union Européenne ?
  • Est-ce que mon entreprise a recours à des sous-traitants qui traitent des données personnelles pour le compte de mon entreprise (revue des contrats avec les sous-traitants et contrôle du respect des exigences du RGPD par les sous-traitants) ?

Etape 4 : Mise en place de procédures

  • Des éléments de conformité au RGPD ont-ils été intégrés dans les procédures de mon entreprise ?
  • Mon entreprise a-t-elle mis en place des mécanismes de gestion (recueil, enregistrement, modification, révocation…) du consentement des personnes concernées par le traitement de données personnelles (lorsque la base légale est le consentement) ?
  • Mon entreprise a-t-elle mis en place une procédure pour répondre aux demandes d’exercice des droits prévus par le RGPD (droits d’accès, de rectification, de suppression des données, droit à l’oubli, droit à la portabilité, à la limitation du traitement) ? Les personnes concernées bénéficient-elles d’une information claire et compréhensible lors de la collecte des données ?
  • Mon entreprise a-t-elle mis en place des mécanismes d’archivage et de suppression des données personnelles ?
  • Le RGPD a-t-il été intégré au programme de formation RH de mon entreprise ?
  • Le service informatique de mon entreprise a-t-il été associé à la mise en conformité ?
    • Des mesures de sécurisation des données (accès protégés, pseudonymisation, chiffrement, stockage et transfert sécurisés, règles de purge et d’archivage…) on-elles été décidées ?
    • Un processus de détection, de traitement et de notification des violations de données personnelles est-il arrêté ?
  • L’assurance de mon entreprise couvre-t-elle les risques (sanctions, dommages et intérêts, incidents…) liés au traitement de données personnelles ?

Etape 5 : Documentation

  • Mon entreprise a-t-elle documenté sa conformité au RGPD ?
  • Existe-t-il une cartographie exhaustive des données personnelles traitées dans le système d’information de mon entreprise ?
  • Une analyse d’impact des traitements pouvant potentiellement impacter la vie privée des personnes concernées a-t-elle été réalisée ?
  • Un registre des traitements a-t-il été établi ?
  • Un registre des incidents sur les traitements des données a-t-il été mis en place ?

 

ATTENTION AUX SANCTIONS !

En cas de traitement illicite ou de non conformité les sanctions peuvent atteindre un montant maximal de 20 millions d’euros ou jusqu’à 4% du chiffre d’affaires annuel mondial. A cela s’ajoute d’éventuels dommages et intérêts pour la personne concernée.

Nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans le processus de mise en conformité au RGPD : date butoir le 25 mai 2018.

 

Contactez nous. 

 

Learn more about

Newsletter

Subscribe to our news updates

Archives